Améliorer la qualité des mobilités

Dans une société où la distance moyenne parcourue par jour a été multipliée par 9 sur les 50 dernières années, les mobilités sont déterminantes pour le développement et la vitalité d’un territoire. Afin de s’inscrire dans la modernité, il convient de renforcer les équipements et infrastructures de connexion d’Alès Agglomération avec l’extérieur et de compléter les modes de déplacements internes, très majoritairement tournés vers la voiture, par le développement progressif de modes de transports alternatifs.

Un temps éloignée des grands réseaux d’échanges, Alès Agglomération est engagée dans l’établissement de nouvelles connexions routières et ferroviaires pour certaines réalisées (suppression du rebroussement de Courbessac et cadencement des liaisons ferroviaires Alès-Nîmes en cohérence avec les horaires des TGV) ou en cours de réalisation (2x2 voies Nîmes Alès et raccordement à l’A9, …) qui permettront, une fois achevées, de disposer d’une meilleure accessibilité du territoire depuis et vers l’extérieur. L’objectif est aujourd’hui d’améliorer la qualité des mobilités internes et externes, de rendre plus performants les réseaux routiers et ferrés afin d’accompagner le développement économique et résidentiel. L’amélioration des mobilités externes nécessite des partenariats avec les territoires proches comme c’est le cas par exemple avec le tout nouveau Pôle métropolitain Nîmes-Alès.

Renforcer les équipements et infrastructures de connexion d’Alès Agglomération

En cohérence avec sa volonté de développement industriel, la Communauté d’agglomération souhaite également favoriser les relations vers la Vallée du Rhône avec laquelle elle entretient des relations économiques industrielles soutenues. Le projet de contournement de Bagnols-sur-Cèze constitue un point d’amélioration déterminant pour les liaisons Alès Agglomération > A7.

La mobilité des personnes au sein de l’Agglomération est également importante pour la vitalité des territoires et des hameaux, des villages et des villes qui la composent. Les mobilités internes sont gage de sociabilité et d’échanges pour les habitants. Alors qu’aujourd’hui près de 80% des déplacements internes sont effectués en voiture, les élus de l’Agglomération souhaitent proposer des modes alternatifs au « tout voiture » afin de fluidifier les déplacements et améliorer les mobilités du plus grand nombre. Des efforts sont ainsi engagés pour développer les transports en commun (ferroviaire et bus) en s’appuyant sur le réseau existant de l’étoile ferroviaire d’Alès ainsi que les mobilités douces et alternatives.

Actions pour améliorer la qualité des mobilités
  • Améliorer les connexions vers l’extérieur : Nîmes, Bagnols-sur-Cèze, Montpellier…
  • Élaborer un schéma directeur des déplacements (PDU) afin de coordonner le développement des mobilités sur Alès Agglomération.
  • Réaliser les contournements routiers : Alès, Saint-Christol.
  • Redévelopper les voies ferrées de l’étoile ferroviaire d’Alès : vers Nîmes, vers Bessèges, vers Génolhac et Clermont-Ferrand et à plus long terme vers Anduze et Saint Jean du Gard.
  • Développer les infrastructures et équipements pour les transports en communs et les services pour les mobilités alternatives : parking relais, lignes de rabattement, pôles multi-modaux, auto-partage, bornes de recharge électrique.
  • Coordonner le travail avec les dynamiques portées par le Syndicat mixte des transports du bassin d’Alès.