Assurer la disponibilité de la ressource en eau

L’eau est une ressource indispensable au développement de tout territoire. Pour Alès Agglomération, l’alimentation en eau est une condition sine qua non de la réalisation des objectifs d’accueil de populations et de développement économique portés par les élus.

Ressource fragile, la préservation de la quantité et de la qualité de la ressource en eau est un enjeu majeur pour Alès Agglomération. La disponibilité de la ressource en eau brute est en particulier déterminante pour l’avenir de multiples exploitations agricoles dont l’amélioration du rendement des cultures participe de leur pérennité économique. Il est alors important pour les élus de mettre en place une stratégie de gestion durable de la ressource en eau en favorisant :

La maîtrise intelligente de la ressource par la sensibilisation des consommateurs et la réalisation d’économies comme l’a fait le syndicat des eaux de l’Avène en améliorant le rendement de ses réseaux (5 millions de m3 économisés chaque année).

La recherche de ressources de substitution aux ressources alluviales, plus pérennes et moins sensibles aux aléas climatiques. Ces ressources peuvent être mobilisées localement (amélioration de la connaissance du fonctionnement des karsts) ou dans le cadre de transferts d’eaux (cf. l’étude d’opportunité de créer un adducteur d’eau entre le Rhône et Alès dans le cadre de la coopération avec Nîmes métropole).

Des politiques de préservation de la qualité des eaux, que ce soit au niveau des pratiques agricoles, des filières d’épuration et de la protection des périmètres de captage.

Actions pour assurer la disponibilité de la ressource en eau
  • Affiner la prospective des besoins et ressources en eau disponibles.
  • Inciter à l’économie de la ressource en eau et renforcer l’exemplarité de la collectivité.
  • Favoriser le développement de pratiques agricoles économes en eau : goutte à goutte, types de cultures, …
  • Rechercher de nouvelles ressources à court et moyen termes : redévelopper les retenues collinaires, évaluer les possibilités de mobilisation des ressources karstiques, évaluer l’opportunité et la faisabilité de transferts d’eau depuis le Rhône.
  • Envisager des modes de financement innovant des projets : BRL, pôle métropolitain, acteurs économiques…