L'avis d'Antoine Leclerc, délégué général du Festival Cinéma d'Alès - Itinérances