L'avis de Christophe Bougarel, maire de Castelnau-Valence