L'avis de Denis Lafaurie, directeur du Cratère Théâtre