Mettre en œuvre une politique emploi / formation

Sur les dernières années, le territoire a créé de nombreux emplois qui ne bénéficient pas forcément à ses habitants. Pour assurer l’avenir du tissu économique local, il convient d’œuvrer à la bonne adéquation des besoins des entreprises et des qualifications de la main d’œuvre locale, à travers une offre en formations performantes et de qualité.

Si le territoire accueille des formations performantes comme l’École des Mines d’Alès ou le Campus de l’apprentissage, il apparaît que des formations initiales et continues de type IUT font défaut. Pour favoriser l’emploi des habitants du territoire il est important de développer les qualifications des habitants d’Alès Agglomération via des actions de formation cohérentes avec les besoins des entreprises.

La mise en œuvre d’une politique emploi/formation doit permettre de renforcer l’adéquation entre la création d’emplois et les offres en formation en étroite coopération avec Pôle emploi et la Maison de l’Emploi : filières de formation, groupements d’employeurs.

Actions pour mettre en oeuvre une politique emploi / formation
  • Intégrer l’observation des métiers et de l’innovation dans l’observatoire partenarial
  • Veille stratégique et réactivité
  • Dynamique de partage d’information entre acteurs économiques
  • Développer une démarche proactive innovante pour mettre en oeuvre une offre de formation adaptée et mutualisée à l’échelle du territoire
  • Identifier les besoins des entreprises : industrie, artisanat, agriculture, services.
  • Être réactif (< 6 mois) dans la création de formations sur mesure en cohérence avec les besoins des entreprises et les filières économiques.
  • Accompagner l’émergence de formations innovantes. Ex. nouvelles constructions (ossature bois, BBC), …
  • Mutualiser les compétences des acteurs de la formation : CCI Alès Cévennes, Maison de l’emploi, Pôle emploi, EMA, …
  • Soutenir les associations et organismes de la formation : Eurekalès, Cristal, Pôle Culturel et Scientifique de Rochebelle.
  • Structurer des parcours pédagogiques pour la transmission du savoir faire et des compétences.
  • Créer un pôle d’excellence de formation aux métiers de pleine nature.
  • Faciliter l’accès des PMI aux capacités de recherche de l’EMA.